Marketing territorial : l'outil séduction des territoires 1/2

Image
Lundi 14 septembre 2015




Les territoires en quête d’attractivité économique, touristique ou démographique n’en font pas mystère : l’image tient une place prépondérante dans leurs stratégies de développement. Pour casser les clichés et parvenir au changement d’image attendu, le marketing territorial fait figure d’outil privilégié. De quoi s’agit-il ? Pour le savoir, Urbislemag a rencontré Vincent Gollain, auteur du blog www.marketing-territorial.org.

En quoi consiste le marketing territorial ?

En une série d’actions extrêmement diverses qui poursuivent un double objectif : faire passer le territoire d’une image perçue, voire subie, à une image voulue et, parallèlement, mettre en place des actions visant à convaincre les cibles retenues de choisir le territoire. Il peut arriver que certains territoires soient en manque d’image tout court. Pour exister et faire parler d’eux, ils choisissent alors de créer un repère urbain, un totem : ils érigent un nouveau lieu culturel, rénovent un bâtiment emblématique, ont recours à un grand nom de l’architecture…

Quelles sont les grandes tendances du marketing territorial ?

Le marketing territorial est en constante évolution. La période où l’on éditait des plaquettes de présentation à la pelle est révolue. En matière de brochures imprimées, seuls les outils d’exception, très qualitatifs, subsistent. Le digital a pris énormément d’ampleur à travers les réseaux sociaux, les blogs, les portails numériques, les applications... Il faut dire que c’est un moyen redoutablement efficace pour fédérer une communauté de personnes qui, dans le cadre d’un jeu-concours pour gagner un voyage par exemple, vont relayer gracieusement des informations sur leur compte Facebook ou Twitter… Les outils digitaux permettent également de travailler à la fidélisation des clientèles d’un territoire, par exemple de touristes ayant déjà passé un séjour. On peut aussi aller plus loin en incitant les prescripteurs de votre destination à vous recommander auprès de leurs clients ou publics.

Avez-vous des exemples concrets à nous citer ?

Dubaï est l’une des destinations touristiques qui, par le biais du digital, a le plus travaillé . Jetez un œil sur le site Dubaï expert : décliné dans toutes les langues, il fait office de centre de formation pour les professionnels du tourisme qui y trouvent toutes les informations possibles sur la destination Dubaï.

Autre démarche intéressante, celle de Lyon : en invitant des blogueurs du monde entier spécialisés dans la gastronomie, la ville a généré une pluie d’articles élogieux sur leurs blogs. Le point commun à toutes ces nouvelles démarches de marketing, c’est un ciblage fin et affinitaire. Vouloir toucher tout le monde en créant une marque, en envoyant des mails ou des courriers tout azimut, cela ne marche pas. Il faut interagir avec ses publics en partant de leurs centres d’intérêt. Tout le monde l’a bien compris.

 

http://www.marketing-territorial.org/



Partagez cet article