Project city 12 et 13 oct. à Lille

Lundi 05 septembre 2016




Project city, le rendez-vous du projet urbain, propose cette année quatre conférences thématiques intéressantes :

1. La ville demain

Depuis que le film réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent a reçu le César 2015 du meilleur documentaire, « Demain » est devenu synonyme d’exemplarité pour construire un avenir compatible avec les ressources de la planète et un environnement acceptable pour l’humanité.

Quelle serait la contribution de la ville à ce futur soutenable ? La ville demain s’entend donc comme un espace de fécondité, propre à rendre possible la cohabitation sur  terre des 9 ou 10 milliards d’individus attendus à l’horizon 2050, en assurant ce bien vivre ensemble à toutes les échelles, du global au local et réciproquement.

« Demain » nous parle d’agriculture, d’énergie, d’habitat, d’économie, de démocratie, d’éducation. En quoi la ville, devenue espace majeur d’une civilisation que l’on dit « urbaine », peut-elle être porteuse d’avenir pour l’espèce humaine ?

Avec Corinne Lepage, avocate spécialisée en environnement, présidente de LRC-Cap 21.

2. Requalifier l'existant

Les trois quarts des logements de 2050 existent déjà. Les défis pour demain sont donc prioritairement dans l’adaptation des villes existantes aux priorités à venir : économie des ressources, limitation des émissions de tous ordres, réduction des consommations énergétiques, …

Economie circulaire ou collaborative se fondent sur la rareté des ressources, soit en gérant les cycles des matières du berceau au berceau, soit en optimisant l’usage des lieux, des services, des produits.

Comment aborder le travail sur les villes existantes dans ce contexte ?

3. La ville et ses limites

La ville est le lieu de combinaison de l’immobile et du mobile, de l’immobilier et des mobilités. Le développement des supports de communication de tous ordres ont recomposés les limites des territoires de vie, et se faisant ont remis le piéton comme commun dénominateur des quotidiens.

La ville douce intègrant les mobilités douces, mobilités régionales facilitées, relations rural-urbain apaisées, villes fusionnées, est la ville qui nous fera véritablement rentrer dans le XXIème siècle.

Plus que jamais la ville se définit par ses polarités plus que par sa centralité. Urbain et rural ne sont plus des espaces exclusifs l’un de l’autre. Face aux bouleversements démographiques, la ville devient l’espace des possibles.

Avec Etienne Tricaud, directeur général et fondateur d’AREP, concepteur de villes partout dans le monde. Depuis sa création en 1997, l’espace de réflexion et d’action d’AREP est celui de la ville innervée par la mobilité contemporaine.

4. La nouvelle place de l'habitant

 Il y a derrière ce terme d’habitant une ambiguïté à lever. Les évolutions récentes telles que la mise en place de conseils de quartier ou les notabilisations associatives ont conduit à « institutionnaliser » une certaine forme « d’habitant », laissant de côté les mouvements spontanés et les occupations de fait.

L’habitant (fixe, nomade, migrant…)  n’est-il pas d’abord un résident de fait, celui qui est présent sur un territoire donné. Dès lors, quelle place donner à ce citoyen-résident dans la définition de son cadre de vie ?

Comment construire la gouvernance collective qui permette un aller et retour permanent entre l’élaboration de la forme du lieu de vie et l’organisation des relations entre individus présents sur un territoire donné ?

Avec Thierry Paquot, qui évoquera l’urbanisme comme “un ménagement des gens, des lieux et des choses”. Ce professeur des universités, philosophe de l’urbain, auteur de près de 50 ouvrages sur l’urbain, préside notamment le comité scientifique du learning center de la ville durable de Dunkerque.

 

Project city se tient à Lille Grand Palais les mercredi 12 et jeudi 13 octobre 2016.

Rendez-vous sur le site de Project City pour plus d'informations.

Mots clés : Project city  2016  Lille  projets urbains  conférences  


Partagez cet article