Pivots générationnels : le rôle des 50-75 ans

Le chiffre
Mardi 18 octobre 2016




Les pratiques de cohabitation entre générations d'une même famille ne sont pas nouvelles en Europe. De nos jours, les enfants quittent le foyer de plus en plus tard. Les seniors européens sont aussi amenés à héberger l'un de leurs parents.

Entre 50 et 60 ans, 43% des seniors ont encore un enfant vivant sous leur toit. Entre 60 et 75 ans, ce taux chute à 17%.

Depuis plusieurs années, l'âge de départ des enfants du foyer familial recule : 26 ans en moyenne. En cause, l'allongement des études, de fortes difficultés d'accès au marché du travail, une mise en couple parfois plus tardive...

Situation plus minoritaire, la cohabitation des seniors avec un ascendant (parent ou beau-parent) : elle est de 5% en moyenne pour les 50-75 ans (2% pour les 60-75 ans).

Partout en Europe, les seniors jouent un rôle de pivot générationnel : la famille figure au coeur de leurs préoccupations.

 

 

 

 



Partagez cet article