Paysages de la plaine maritime

Tourisme
Lundi 22 février 2016




Les paysages de la plaine maritime, aussi appelés paysages du polder, sont au cœur du dernier volet de notre série d’articles consacrés aux paysages remarquables du Dunkerquois.

La grande caractéristique de la plaine maritime réside dans sa platitude et sa quasi absence de relief. Cette suprématie de l’horizontalité génère un sentiment de liberté et d’ouverture extrême : partout, la vue est dégagée et sans obstacles.

L’autre particularité de ce paysage tient au fait qu’il a intensément été façonné par l’homme pour le rendre cultivable. L’astucieux système de watergangs permet de garder les terres cultivées au sec en rejetant à la mer les eaux excédentaires. La présence de canaux importants – le canal de Furne et celui des Moëres – renforcent encore la présence de l’eau, paradoxalement, peu visible. Seuls les ponts et les éclusettes la signalent.

Bienvenue au Blootland

Les fermes traditionnelles (hofstèdes) s’implantent sur les légers reliefs de la plaine. Souvent accompagnées par des arbres, en rideau ou en bosquet, elles ponctuent ce paysage agricole de grandes cultures qualifié de Blootland (littéralement « pays nu »).

Le paysage se transforme à partir du printemps : avec la levée des cultures, les terres mises à nue par les labours de l’hiver revêtent des couleurs contrastées. La présence plus forte des pâtures dans le paysage du polder belge souligne des différences de pratiques agricoles d’un pays à l’autre.

 

Cette série d'articles consacrés aux paysages remarquables du Dunkerquois a été réalisée dans le cadre de l'opération Grand Site pilotée par la communauté urbaine de Dunkerque. Concrètement, il s'agit pour le territoire dunkerquois d'obtenir le label Grand Site de France décerné par l'Etat. A la clef, d'importants financements devraient permettre de préserver les richesses naturelles et patrimoniales dans le but de développer l'activité touiristique et donc de créer, localement, des emplois.

Urbislemag avait consacré un article au label Grand Site de France et aux perspectives qu'il offre aux territoires qui l'obtiennent.



Partagez cet article