L'avenir des gares [4/5]

Urbanisme
Lundi 25 janvier 2016

La future place devant la gare Lyon Part Dieu.




Les quartiers de gare seront-ils les centres d’agglomération de demain ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser au vu de l’évolution de ces quartiers, passés du statut de bouts de ville méprisés à celui de vitrines emblématiques de leur agglomération…

Historiquement construites en dehors des centres – notamment pour ne pas infliger leurs nuisances aux habitants –, les gares ont progressivement réintégré le giron urbain à la faveur du développement exponentiel des villes.

Dans le cadre de la vague actuelle de projets urbains visant à requalifier les gares et leurs abords, la question de l’image est désormais centrale. Un geste architectural signé d’un grand nom, une coulée verte, un quartier créé de toute pièce en guise d’écrin… Rien n’est trop beau. Les gares sont traitées comme des stars qui méritent le meilleur : à elles de donner envie aux voyageurs de découvrir le reste de la ville, d’impressionner ou de charmer au premier regard, de convaincre de nouveaux investisseurs…

Oz nature urbaine à Montpellier


Montpellier dispose déjà d’une gare en centre-ville. Une nouvelle gare sera pourtant créée d’ici à fin 2017 dans un quartier… qui n’existe pas encore, baptisé Oz, enserré entre la nouvelle ligne grande vitesse et une nouvelle autoroute (déplacement de l’A 9), à quelques encablures de l’aéroport – le tout relié par un réseau de tramway. Quartier d’affaires, quartier d’habitat, doté de commerces, de services et d’équipements variés, Oz est destiné à devenir « un élément majeur du futur cœur de la métropole montpelliéraine » d’ici 30 ans.

Au centre du dispositif, la gare d’Oz constituera une vitrine traversante, ouvrant d’un côté sur les quartiers et de l’autre sur une gigantesque coulée verte (200 des 350 hectares du périmètre de l’opération !). L’architecte-urbaniste néerlandais Kees Christiaanse est aux manettes de ce projet un peu fou, dont la voilure a déjà été réduite suite à l’élection d’un nouveau maire en 2014.

Pour en savoir plus sur le projet, consultez ce document PDF et cet article du Midi libre.

Lyon Part Dieu


La gare de la Part Dieu est le pôle d’échanges multimodal principal de la métropole lyonnaise au sein d’un quartier d’affaires majeur. La fréquentation croissante des lieux pose cependant problème et nécessite de repenser à la fois le bâtiment voyageur et son environnement. L’un des aspects les plus intéressants de ce projet urbain qui sera mené ces cinq prochaines années réside dans la volonté d’intégrer la gare dans la ville.

« Depuis les quais, on va voir la ville et depuis la ville, on verra les quais », résume l’architecte François Decoster. La qualité des espaces publics – et notamment la création d’une véritable place en face de la gare –, le confort des piétons (matériaux, éclairage, signalétique etc.) ont été au centre des réflexions.  Plus qu’une gare, la Part Dieu se veut un morceau de ville à part entière, une incitation à découvrir Lyon et ses quartiers… 



Partagez cet article