Au Nord et à l'Ouest, les agglos sont plus vertes !

Le chiffre
Lundi 21 novembre 2016

Les agglomérations françaises ne sont pas toutes égales en matière d'espaces verts. Au Nord et à l'Ouest, Caen, Brest, limoges, Angers ou Rouen affichent toutes plus de 40% d'espaces verts dans leur tissu urbain. Plus à l'Est, c'est également le cas de Grenoble et Montbéliard.

A l'inverse, au Sud, Perpignan, Marseille, Nîmes, Valence, Toulouse ou Nice affichent moins de 30% d'espaces verts. Seule Toulon, avec 36%, sort du lot grâce à ses garrigues habitées. Il est vrai que le climat méditerranéen se prête moins au verdissement...

Ailleurs en France, de faibles pourcentages peuvent aussi s'expliquer par l'impossibilité de créer des espaces verts dans un tissu urbain très compact. Des espaces verts sont alors créés à la périphérie des villes mais ils ne sont ici pas pris en compte. C'est par exemple le cas de Perpignan, qui dispose de peu d'espaces naturels sur son territoire urbain mais en est pourtant massivement entourée.

 

Observ'agglo décrypte les dynamiques des grandes agglomérations


Observ'agglo est le fruit du travail d’un groupe d’experts issus des agences d’urbanisme et des agglomérations qui s’est réuni pour produire une cinquantaine d’indicateurs originaux sur les dynamiques en oeuvre dans les métropoles et les communautés françaises de plus de 200 000 habitants.

Cette publication apporte une lecture nouvelle de la géographie urbaine française et des mutations territoriales. Elle est disponible gratuitement et en ligne sur le site de la Fédération nationale des agences d'urbanisme (FNAU).



Partagez cet article